EDITO du Curé,  Décembre 2018

Le temps de l’Avent (du latin adventus, « venue, avènement ») s’ouvre à nous pour que nous préparions, dans la paix et la joie, la venue du Christ à Noël. Ce temps de l’Avent nous est donné pour que nous puissions nous préparer intérieurement au mystère joyeux de Noël. La Nativité du Seigneur est un évènement inouï, et décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes. Pour cela le temps de l’Avent nous redit la nécessité d’être vigilants et nous permet de changer de vie. La nécessité de la conversion et de la préparation du cœur est primordiale pour que nous puissions accueillir chez nous, notre Dieu. Le début de l’Avent marque aussi l’entrée dans une nouvelle année liturgique et c’est l’Evangéliste Luc (année C) qui sera à l’honneur durant une année entière dans les textes des dimanches. Quatre bougies seront allumées durant ce temps de l’Avent : la première marquera le pardon, la deuxième marquera notre foi, la troisième notre joie et la quatrième la paix. Ainsi, nous pourrons arriver sans encombre vers la fête de Noël, où avec les anges, nous chanterons « Gloire à Dieu au plus haut des Cieux ». Et enfin, nous veillerons tous ensemble sur l’enfant né dans la crèche et vénérerons la Sainte Famille tout entière. C’est comme cela que cette année 2018 se finira et la Vierge Marie, Mère de Dieu, nous conduira vers une nouvelle année, peut-être celle d’une paix tant espérée ?

BELLE PREPARATION ET BONNES FÊTES DE NOËL A VOUS TOUS !

Abbé Sébastien LAOUER, votre curé