EDITO du Curé

Il n’aura échappé à personne que depuis quelques temps notre Eglise connaît bon nombre d’agitations. Entre abus sexuels, débat sur le célibat et bien d’autres turpitudes économiques… la situation est comme le décrit l’Evangile de la tempête apaisée. Jésus est avec ces disciples sur un bateau et il dort à l’arrière quand soudain la mer et les vents s’agitent pour laisser place à l’angoisse et aux questions : Qu’allons-nous devenir ? Sommes-nous perdus ? Alors Jésus est réveillé par ces compagnons et il fait taire la violence de la mer et du vent et lance à ses disciples : « N’ayez pas peur ». La question sous-jacente n’est pas de savoir si nous devons quitter le bateau parce qu’il semble être fragilisé par les perturbations. Mais la question est de savoir comment aujourd’hui nous pouvons vivre la fidélité reçue dès notre baptême. Les religieux fêtent tous les ans le 2 Février la journée de la vie consacrée. C’est pour eux l’occasion de relire l’engagement qu’ils ont fait au service de l’Eglise. Un engagement tourné vers les autres, dans la prière et la fidélité. La volonté de faire confiance au Christ quand il nous dit à nous aussi de ne pas avoir peur et la conviction que notre baptême à un sens, cela nous fait avancer sans peur à travers toutes les violences et dérèglements que subit notre monde et notre Eglise. Partout la peur gagne du terrain et nous ne vivons plus dans « la liberté des enfants de Dieu ». Ne regardons pas notre Eglise s’éteindre, ne regardons pas notre peur nous paralyser mais avançons dans la confiance d’un renouvellement de nos engagements avec comme appui, comme bouclier : l’Esprit Saint. Parce que cette Eglise nous l’aimons et qu’elle est humaine : elle connaîtra toujours des hauts et des bas. Mais finalement, là où un seul priera, l’Eglise sera. « N’ayons pas peur » ! Entrons sereins dans ce mois de Février qui verra pointer les premières lueurs du Carême et profitons-en pour nous convertir alors la Confiance dominera notre peur.
BON MOIS A VOUS TOUS DANS LA FIDELITE A NOTRE SEIGNEUR.

Abbé Sébastien LAOUER, votre Curé !