EDITO DU CURÉ

 

Le mois de Mai nous entraîne vers celle qui dès le début a dit « Oui ».

Le mois de Marie, le mois le plus beau disait un cantique bien connu.

Mais d’où nous vient le fait que la dévotion à notre Mère, à notre Dame, soit inscrite spécialement durant ce joli mois de Mai ?

Cette consécration voit le jour à Rome. D’abord la promotion du mois de Marie est liée aux Jésuites, puis au XIIIème siècle,

le roi de Castille associa la beauté de Marie et le mois de Mai. Au siècle suivant, Mai étant le mois des fleurs,

un dominicain commença à tresser des couronnes de fleurs pour les offrir le 1er Mai à la Vierge Marie.

Et enfin au XVIème siècle, Saint Philippe Néri (fête le 26 Mai) exhortait les jeunes gens à manifester un culte particulier à Marie durant le mois de Mai.

La Vierge Marie n’est pas le terme de la prière, elle en est tout simplement l’occasion.

C’est parce qu’il se termine par la fête de la Visitation, que le mois de Mai nous invite à nous rapprocher de Marie pour prier, la chanter et nous confier à sa méditation.

Ne nous y trompons pas ! Mais quand nous prions Marie c’est Dieu qui est loué pour le Salut accompli par son Fils, auquel la Vierge est associée par grâce.

Si la plupart des représentations de Marie sont des « Vierges à l’Enfant »

c’est pour nous rappeler qu’en la priant nous lui disons aussi comme le dit le cantique :

« Donne-nous ton Fils ». Alors que ce mois de Mai soit pour nous tous comme des noces, où nous sommes invités à prendre part à la fête,

celles où Marie pourra nous dire à nous aussi : « Faites tout ce qu’il vous dira ».

BON MOIS DE PRIERE MARIALE A VOUS TOUS !

 

Abbé Sébastien LAOUER, votre curé