EDITO du Curé

Déclarée sainte et proposée en exemple à toutes nos familles, la famille de Jésus n’est pourtant pas un modèle du genre : un projet de rupture de fiançailles ; un "père" qui n’est pas le père ; un accouchement en voyage et dans la précarité ; un fils unique, du moins en référence aux évangiles de l’enfance ; un enfant qui fait une fugue à douze ans… Sans compter que les évangiles ne citent aucune parole de Joseph et que Marie "garde toutes ces choses dans son cœur". La communication n’est pas au premier plan ! Nous devons chercher ailleurs ce qui fait la perfection de cette famille. Peut-être est-ce le lien d’amour qu’ils communiquent ? Déjà entre eux et ensuite à l’humanité tout entière. C’est un amour qui ne cherche pas la réciprocité, c’est un amour qui nous est donné à nous tous qui regardons cette Sainte Famille. Amour de Dieu donné immédiatement à qui la regarde, cette famille ! Parce qu’elle rayonne de ce que nous sommes, elle rayonne de notre vie au cœur du monde. Jésus, Marie et Joseph sont une vitrine pour nous de ce que sont la vérité et la liberté en Dieu. Cette liberté-vérité de chacun est totalement respectée par les autres. Dans cette famille, personne n’appartient à personne et chacun reste au seuil du mystère de l’autre. Chacun est comme une note de musique distincte qui ensemble forme une mélodie. En cela toutes les familles de la terre ont à imiter celle de Jésus. Car l’amour ne commence-t-il pas par le respect de l’autre et de ses différences ?

BELLES FÊTES DE FAMILLE A VOUS TOUS !

Abbé Sébastien LAOUER, votre Curé !

 

3ème Semaine du Temps de l'Avent - A

"Parmi ceux qui sont nés d'une femme, personne ne s'est levé de plus grand que Jean-Baptiste."

Matthieu 11,11

 

    Gaudete ! Réjouissons-nous !

La joie s'invite dans nos foyers et dans nos églises.

le Pape François nous rappelle à l'envi qu'elle devrait

se lire sur le visage des chrétiens.

Laissons-nous emporter par l'enthousiasme du prophète Isaïe.

Puisons aux paroles stimulantes du Seigneur Jésus.

Préparons-nous à sa venue avec douceur, patience et allégresse. 

 

3EME DIMANCHE AVENT