EDITO du Curé

Le temps de la rentrée scolaire est aussi le temps de la rentrée pastorale. Propices tous deux aux projets, aux résolutions et aux engagements divers. Cette année, sera l’occasion de faire des projets pour notre communauté de paroisses afin de nous enraciner davantage dans une dynamique communautaire. Je le constate des efforts ont été fait mais ne suffisent pas, ensemble nous devons construire une belle communauté de paroisses qui se laisse rencontrer par le Christ, favorise les rencontres et invite à rencontrer Jésus. Certes les temps sont difficiles avec cette crise sanitaire qui nous demande beaucoup de patience et d’efforts mais face à cela nous devons unir nos énergies pour construire une Eglise forte, durable, qui commence chez nous ! Tous le monde est concerné, tous le monde peut apporter sa pierre à l’édifice, personne n’est exclu. Il est temps de construire notre avenir spirituel. Notre mission de chrétiens dans le monde consiste à intercéder et à témoigner en commençant dans notre environnement immédiat. Nos églises doivent plus que jamais pouvoir demeurer des lieux de paix, de prière et d’accueil pour chacun et notre communauté de paroisses doit témoigner de l’Espérance qui nous fait vivre. Cette nouvelle année sera, frères et sœurs une année d’unité, fini le chacun pour soi, ceci est démodé, fini le sur place. Il faut que tous les acteurs pastoraux d’ores est déjà en prennent conscience : c’est vous qui donnez l’élan à votre communauté. Que celle-ci je le souhaite, soit vivante et non pas une communauté morte. Quelle que soit la situation sociale à venir, l’Esprit Saint saura nous suggérer les moyens pour vivre l’Evangile. Vivons cette rentrée dans la confiance ! BONNE RENTREE A VOUS TOUS !

Abbé Sébastien LAOUER, votre Curé !

 

 

25ème Dimanche du Temps Ordinaire - B

"Si quelqu'un veut être le premier,

qu'il soit le serviteur de tous" Marc 9,35

 

  Jésus annonce le coeur même de notre foi :

sa mort et sa résurrection.

Préoccupés qu'ils sont d'avoir une place

sous le soleil de Dieu,

les disciples ne comprennent pas Jésus.

Rien d'exaltant dans son annonce

aux futurs messagers de l'Evangile et à l'Eglise,

invités à accueillir avec la simplicité d'un enfant,

tous les hommes, quels qu'ils soient.

 19septembre