EDITO du Curé

La Vierge Marie nous enseigne à nous mettre en posture de prière en faisant silence. Ce silence est un silence intérieur pour redécouvrir la nature qui renaît, pour que la prière puisse retrouver toute sa force en nous. Dispersés, bavards et distraits redoublerons d’efforts pour être à l’école de Marie. Ils pourront ainsi réentendre un « Oui » profond : de leur foi et de leur âme. Les autres découvriront la simplicité de la Vierge Marie. Elle nous apprend aussi à nous abandonner à la miséricorde. Elle est la première des créatures à avoir le cœur brisé, sans avoir péché, elle sait ce qu’est le péché, pour avoir vu son Fils mourir en croix à cause du péché. Elle est la première créature pardonnée puisqu’elle a été préservée, ce qui est le comble du pardon. Marie porte en elle la force silencieuse du pardon. Nous pouvons la prier et lui dire et redire sans cesse : « Priez pour nous, pauvres pécheurs ». Cette humble prière, qui jaillit du fond de notre pauvreté, creuse en nous la soif du salut. Ainsi, peu à peu nos cœurs endurcis s’ouvriront à la lumière de l’Esprit saint.  AVE MARIA !

Abbé Sébastien LAOUER, votre Curé !

 

 

5ème Semaine de Pâques - B

" Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments" Jean 15,5

 

L'histoire de l'Alliance manifeste

la proximité de Dieu avec son peuple.

Il se rend présent et envoie son Fils.

A travers le Christ, il propose une proximité nouvelle

à ceux qui mettent leur foi en lui :

"demeurer en lui",

en toute chose et en tout temps,

revenir à lui par le coeur,

lui confier joies et doutes, décisions et engagements.

Alléluia ! 

2MAI