EDITO du Curé

Pour cette nouvelle décennie qui débute avec l’Année 2020, sans doute la question que nous pouvons nous poser est : « Comment allons-nous pouvoir continuer notre vie dans un monde si éprouvé dans bien des domaines ? » S’il en est un urgent c’est celui de l’écologie. Dans son encyclique « Laudato Si » parue déjà en 2015, le Pape François s’adresse au monde entier, et a été entendu bien au-delà du monde des catholiques. Il pose la question de la responsabilité des hommes dans la crise écologique actuelle. Un grand défi s’ouvre à nous tous ; un défi culturel, spirituel et éducatif, qui supposera de longs processus de régénération. Plus le cœur des personnes est vide, plus elles ont besoin d’objets à acheter, à posséder et à consommer. Heureusement que parfois, notre corps nous arrête dans cette course folle à vouloir gagner et même maîtriser le temps. Pour cela sachons plutôt anticiper les choses au lieu de les entreprendre à la dernière minute. Alors du temps et de la place, nous en aurons. Le matériel a ses limites, il n’est pas le tout. Si pour certains accumuler rime avec puissance, pour d’autres, se détacher du futile et ne s’attacher qu’à l’essentiel suffira à les élever dans un amour et un respect de soi-même et des autres. L’Ecologie ce n’est pas qu’une question de déchets, c’est aussi une question d’amour. Comme à la crèche, les rois ont offert à Jésus leurs présents : Or, Myrrhe et Encens (que des produits naturels), Dieu lui, nous a offert le monde. A nous d’en être responsable à notre échelle et de ne pas faire la sourde oreille aux problèmes qui se posent. L’Avenir nous appartient : c’est à nous de faire en sorte que la vie l’emporte sur la mort. Et qui sait, peut-être qu’un jour l’individualisme cessera et que l’unité l’emportera sur le reste ? En attendant, je vous souhaite, à vous et à vos proches, d’aller dans ce sens !

BONNE ET SAINTE ANNEE 2020 A VOUS TOUS !

Abbé Sébastien LAOUER, votre Curé !